Histoire

Armoirie

Le diocèse de Gaspé a été érigé, comme suffragant de Rimouski, par le Pape Pie XI, le 5 mai 1922. Il fut d’abord administré par Mgr Romuald Léonard, évêque de Rimouski, jusqu’au 25 février 1923, date à laquelle Mgr François-Xavier Ross, nommé premier évêque de Gaspé le 11 décembre 1922, prenait possession du diocèse au cours d’une célébration liturgique tenue à Ristigouche.

Mgr Ross reçut la consécration épiscopale à Rimouski le 1er mai 1923 et arriva définitivement à Gaspé deux jours plus tard, soit le 3 mai. Un nouveau décret de la S. Congrégation consistoriale précisait les limites des diocèses de Rimouski et de Gaspé le 27 janvier 1933. Cette même Congrégation signait le décret d’annexion du territoire des Îles-de-la-Madeleine au diocèse de Gaspé le 20 juillet 1946, lequel décret devenait effectif le 27 octobre suivant.

À ce jour, huit évêques se sont succédé à la tête du diocèse :

Mgr François-Xavier Ross 1922 – 1945
Mgr Albini Leblanc 1946 – 1957
Mgr Paul Bernier 1957 – 1964
Mgr Jean-Marie Fortier 1965 – 1968
Mgr Gilles Ouellet 1968 – 1973
Mgr Bertrand Blanchet 1973 – 1992
Mgr Raymond Dumais 1994 – 2001
Mgr Jean Gagnon 2003 –

 

ÉTENDUE GÉOGRAPHIQUE

Les Îles-de-la-Madeleine comprises, le diocèse s’étend sur 20 637 km2 (7 968 milles carrés). Son territoire comprend les paroisses de la péninsule gaspésienne depuis Cap-Chat au nord jusqu’à Ristigouche au sud et les paroisses des Îles-de-la-Madeleine.

 
Présentation en 2010 des plaques souvenir pour le 150e anniversaire de 14 paroisses du diocèse

Jacques Cartier plantait une croix à Gaspé en 1534 et désirait ainsi marquer officiellement la présence française en Amérique. En 1604, avait lieu une première implantation française en Acadie, suivie de la fondation de Québec en 1608. En mai 1659, Mgr François de Laval s’arrêtait à Percé et y confirmait quelque 140 jeunes et adultes, tant amérindiens que d’origine européenne.

Donc, à partir des années 1600, des missionnaires ont circulé dans la péninsule gaspésienne visitant Amérindiens et colons français, établissant ici et là des points d’arrêt qu’on désignait du nom de « missions ».

C’est en 1860 que Mgr Charles-François Baillargeon, administrateur du diocèse de Québec, donne suite à une demande des missionnaires et érige les premières paroisses en Gaspésie :

22 mars Rivière-au-Renard et Douglastown
23 mars Barachois et Percé
24 mars Cap-d’Espoir
26 mars Grande-Rivière et Pabos
27 mars Newport et Port-Daniel
28 mars Paspébiac
29 mars Bonaventure et New-Richmond
30 mars Maria
31 mars Carleton

L’année 1860 marque donc l’implantation de l’Église dans notre milieu. Avec foi, courage et amour, ces quatorze premières communautés ont contribué à faire grandir l’Église chez nous. Avec respect, nous saluons les pionniers et les pionnières de ces paroisses.