Présentation

Accompagner les parents pour une catéchèse vécue au coeur de la vie familiale et communautaire

L’Église de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine est soucieuse de s’adapter au contexte actuel dans la société en général et dans les communautés paroissiales du diocèse pour la formation chrétienne des enfants et des adultes.

La réflexion qui se poursuit avec l’équipe diocésaine et les personnes représentant tous les secteurs du diocèse vise à définir la forme et le contenu de l’accompagnement qui correspond aux besoins des communautés pour la catéchèse. Naturellement, la croissance de l’enfant débute en milieu familial. Il y a cette préoccupation d’entrer en dialogue avec les parents afin de connaître leurs besoins au regard de l’accompagnement de leur enfant dans sa croissance spirituelle et religieuse. La communauté chrétienne veut leur offrir un soutien dans la découverte et l’accueil de Jésus comme chemin de Vie autant pour eux que pour leur enfant.

Concrètement, il s’agit d’accueillir, de trouver avec eux les situations qui permettent d’actualiser la Parole dans la vie familiale, d’abord. Qu’est-ce qui fait vivre le projet d’Amour de Dieu qui nous est révélé en Jésus et qui donne un sens à ta vie, à la mienne ? Qu’est-ce que tu veux vivre avec les autres membres de ta communauté pour en témoigner davantage ?

Donc, l’accompagnement en catéchèse vise à vivre et à faire vivre des expériences qui permettent de cheminer en étant nourri intérieurement par la présence d’un Dieu aimant dans les différentes situations de la vie, qu’elles soient heureuses, ou pénibles. Puis, partager cette joie que procure cette expérience personnelle, familiale avec la communauté et la célébrer. Faire Église en manifestant ce dynamisme de vie dans des projets communautaires pouvant contribuer à une Église rajeunie, et le célébrer au-delà de la famille, avec ses amis, avec la communauté afin d’y apporter le souffle, la joie de l’Évangile.

Le défi en cheminement catéchétique, c’est accueillir en soi le message évangélique, partager son expérience et être témoin agissant; c’est d’accompagner avec l’aide de l’Esprit Saint, pour que la Parole germe dans le cœur des enfants et des parents, qu’elle produise ses fruits qu’on apprendra à partager dans la communauté de façon permanente !

Reinelde Landry, paroisse Saint-Joseph de Carleton

Projet d’une pratique nouvelle en catéchèse dans notre diocèse

L’événement de la pandémie a été révélateur de nos forces et de nos faiblesses et nous a permis de faire une pause en vue de revisiter et renouveler en profondeur nos pratiques catéchétiques.                                                         Plusieurs rencontres sont organisées par le comité diocésain en formation à la vie chrétienne via la plateforme Zoom afin de poursuivre la réflexion.

Ce temps d’échanges favorise une ouverture d’esprit permettant de nous poser de manière critique, les vraies questions qui peuvent mener à la mise en place de pratiques nouvelles répondant aux défis de notre époque.

Il ressort de cette réflexion que les transitions en catéchèse s’avèrent des passages exigés dans le contexte actuel.

 Il y a urgence de poser un regard critique et constructif sur nos pratiques catéchétiques, de discerner et de planifier les transformations souhaitées, afin de vivre le virage dans notre diocèse : «Faire le passage d’une catéchèse exclusivement préparatoire aux sacrements à une catéchèse permanente», qui conduit à une expérience personnelle de la rencontre du Christ comme l’indique le nouveau Directoire pour la catéchèse : «Le but définitif de la catéchèse est de mettre quelqu’un non seulement en contact, mais en intimité avec Jésus-Christ. La communion avec le Christ est le centre de la vie chrétienne et, par conséquent, le centre de l’action catéchétique.» (75)

Pour faire passer d’une catéchèse sacramentelle à une catéchèse permanente, le premier virage serait de déconstruire certaines images dans notre compréhension du rapport entre catéchèse et sacrements pour repenser de nouveaux liens.

 La catéchèse doit être comprise comme un temps d’éveil à la foi qui invite à vivre de manière permanente dans la charité et dans la foi, en famille, en communauté paroissiale et dans la société en général.

Pour que ce projet diocésain porte fruit et conduise à des résultats escomptés, il est nécessaire de mettre toutes nos ressources en commun.

Que l’Esprit Saint nous donne l’audace d’avancer au large et de jeter les filets en toute confiance.

Sœur Julienne Kayinda