Présentation

Accompagner les parents pour une catéchèse vécue au coeur de la vie familiale et communautaire

L’Église de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine est soucieuse de s’adapter au contexte actuel dans la société en général et dans les communautés paroissiales du diocèse pour la formation chrétienne des enfants et des adultes.

La réflexion qui se poursuit avec l’équipe diocésaine et les personnes représentant tous les secteurs du diocèse vise à définir la forme et le contenu de l’accompagnement qui correspond aux besoins des communautés pour la catéchèse. Naturellement, la croissance de l’enfant débute en milieu familial. Il y a cette préoccupation d’entrer en dialogue avec les parents afin de connaître leurs besoins au regard de l’accompagnement de leur enfant dans sa croissance spirituelle et religieuse. La communauté chrétienne veut leur offrir un soutien dans la découverte et l’accueil de Jésus comme chemin de Vie autant pour eux que pour leur enfant.

Concrètement, il s’agit d’accueillir, de trouver avec eux les situations qui permettent d’actualiser la Parole dans la vie familiale, d’abord. Qu’est-ce qui fait vivre le projet d’Amour de Dieu qui nous est révélé en Jésus et qui donne un sens à ta vie, à la mienne ? Qu’est-ce que tu veux vivre avec les autres membres de ta communauté pour en témoigner davantage ?

Donc, l’accompagnement en catéchèse vise à vivre et à faire vivre des expériences qui permettent de cheminer en étant nourri intérieurement par la présence d’un Dieu aimant dans les différentes situations de la vie, qu’elles soient heureuses, ou pénibles. Puis, partager cette joie que procure cette expérience personnelle, familiale avec la communauté et la célébrer. Faire Église en manifestant ce dynamisme de vie dans des projets communautaires pouvant contribuer à une Église rajeunie, et le célébrer au-delà de la famille, avec ses amis, avec la communauté afin d’y apporter le souffle, la joie de l’Évangile.

Le défi en cheminement catéchétique, c’est accueillir en soi le message évangélique, partager son expérience et être témoin agissant; c’est d’accompagner avec l’aide de l’Esprit Saint, pour que la Parole germe dans le cœur des enfants et des parents, qu’elle produise ses fruits qu’on apprendra à partager dans la communauté de façon permanente !

Reinelde Landry, paroisse Saint-Joseph de Carleton

Projet d’une pratique nouvelle en catéchèse dans notre diocèse

L’événement de la pandémie a été révélateur de nos forces et de nos faiblesses et nous a permis de faire une pause en vue de revisiter et renouveler en profondeur nos pratiques catéchétiques.                                                         Plusieurs rencontres sont organisées par le comité diocésain en formation à la vie chrétienne via la plateforme Zoom afin de poursuivre la réflexion.

Ce temps d’échanges favorise une ouverture d’esprit permettant de nous poser de manière critique, les vraies questions qui peuvent mener à la mise en place de pratiques nouvelles répondant aux défis de notre époque.

Il ressort de cette réflexion que les transitions en catéchèse s’avèrent des passages exigés dans le contexte actuel.

 Il y a urgence de poser un regard critique et constructif sur nos pratiques catéchétiques, de discerner et de planifier les transformations souhaitées, afin de vivre le virage dans notre diocèse : «Faire le passage d’une catéchèse exclusivement préparatoire aux sacrements à une catéchèse permanente», qui conduit à une expérience personnelle de la rencontre du Christ comme l’indique le nouveau Directoire pour la catéchèse : «Le but définitif de la catéchèse est de mettre quelqu’un non seulement en contact, mais en intimité avec Jésus-Christ. La communion avec le Christ est le centre de la vie chrétienne et, par conséquent, le centre de l’action catéchétique.» (75)

Pour faire passer d’une catéchèse sacramentelle à une catéchèse permanente, le premier virage serait de déconstruire certaines images dans notre compréhension du rapport entre catéchèse et sacrements pour repenser de nouveaux liens.

 La catéchèse doit être comprise comme un temps d’éveil à la foi qui invite à vivre de manière permanente dans la charité et dans la foi, en famille, en communauté paroissiale et dans la société en général.

Pour que ce projet diocésain porte fruit et conduise à des résultats escomptés, il est nécessaire de mettre toutes nos ressources en commun.

Que l’Esprit Saint nous donne l’audace d’avancer au large et de jeter les filets en toute confiance.

Sœur Julienne Kayinda

Dimanche de la catéchèse

Thème : « Un amour fort et fragile »

Date : Dimanche le 27 septembre 2020

Le thème du dimanche de la catéchèse retenu cette année nous invite à grandir dans l’humilité; il nous plonge dans l’expérience de l’amour, un amour qui est de toujours et qui nous fait vivre. Dans nos expériences, l’amour peut être à la fois fort et fragile.

Ce thème évoque le cœur de la foi chrétienne « le Kérygme » vers lequel converge toute célébration liturgique.

Nous croyons en un Dieu qui s’est incarné dans un être fragile et humble, Jésus s’est fait l’un de nous afin que nous prenions exemple sur Lui.

En effet, l’humilité comme valeur chrétienne ne peut se concevoir sans la contemplation du Christ tel que nous le présente l’apôtre Paul dans l’hymne au Christ abaissé et exalté : « Ayez en vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus : le Christ, ayant la condition de Dieu, ne retient pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. » (Phil 2, 5-7)

L’humilité constitue une attitude fondamentale qui permet de reconnaître qui nous sommes vraiment, nous ouvre les yeux sur notre réalité telle qu’elle est simplement. Cette prise de conscience nous aide à goûter à l’amour infini de Dieu pour nous, jusque dans nos fragilités, un amour qui relève, remet debout et guérit.

Que le dimanche de la catéchèse nous donne l’occasion de relire personnellement et avec d’autres les expériences et les événements de nos vies, afin de discerner, dans les failles de notre existence, la présence de Dieu qui y insuffle la force de son amour et de sa tendresse.  

Bon dimanche de la catéchèse!

Sr Julienne Kayinda, responsable diocésaine de la formation à la vie chrétienne.

Le lien des catéchètes

LE LIEN DES CATÉCHÈTES (août 2020)

LE LIEN DES CATÉCHÈTES (mars 2020)

LE LIEN DES CATÉCHÈTES (novembre 2019)

LE LIEN DES CATÉCHÈTES (août 2019)

LE LIEN DES CATÉCHÈTES (janvier 2019)

OSER



Osons une approche renouvelée de toute la pastorale

  1. OSER : Un outil pour faire l’état des lieux en pastorale

En automne 2019, une équipe de pastorale diocésaine composée de Jean-Aimé Francoeur et de sœur Julienne Kayinda a organisé une tournée dans le diocèse en vue de faire connaître les outils d’animation pour une conversion missionnaire en formation à la vie chrétienne. Ces ateliers de ressourcement étaient animés par Mme Suzanne Desrochers, de l’Office de Catéchèse du Québec (OCQ). La démarche s’inscrit dans le cadre des réaménagements pastoraux déjà amorcés dans notre diocèse et ce document nous donne des repères pour mieux y parvenir. Elle portera des fruits escomptés, dans la mesure où la Parole de Dieu est vraiment première, remplissant nos paroles et s’incarnant dans nos échanges en équipe.

2. Comment faire chez nous ?

Pour donner suite à nos ateliers de l’automne 2019, il a été convenu que chaque secteur ou regroupement des communautés poursuive la démarche amorcée avec les outils d’animation pour une conversion missionnaire (OSER). Le document nous fait prendre conscience qu’il est urgent de mettre nos ressources en commun en vue de discerner et de planifier des transformations souhaitées dans le cadre de la conversion missionnaire et des réaménagements pastoraux.

3. Des secteurs en cheminement avec OSER

Deux secteurs de notre diocèse ont pris l’initiative de se lancer en toute confiance dans cette belle aventure, il s’agit des secteurs Michel Lemoignan (Barachois, Saint-Georges-de-Malbaie, Douglastown, Gaspé, Saint-Majorique et Cap-aux-Os) et Haute Gaspésie (Tourelle, Ste-Anne-des-Monts, Cap-Seize et Cap-Chat) :

A. Secteur Michel Lemoignan

Un noyau a été constitué de quelques délégués des paroisses et du curé Chester Cotton. La première rencontre s’est tenue le 14 novembre 2019. L’équipe a décidé d’approfondir davantage le module C (Où allons-nous), pour se laisser interpeller par des témoignages et des repères pouvant éclairer une conversion missionnaire. Dès lors, l’équipe se réunit une fois par mois (le 10 décembre 2019, le 28 janvier 2020, le 19 février 2020). La prochaine rencontre est prévue le 23 mars.

B. Secteur de La Haute Gaspésie

Un noyau constitué de délégués de différentes paroisses et du curé Patrick Gnivo s’est réuni pour planifier la démarche à suivre. Le 30 janvier dernier, une première rencontre s’était tenue à Tourelle autour du module A (Où en sommes-nous ?) Ce moment de prière et d’échanges a donné à l’équipe un nouvel élan et le désir d’approfondir davantage le programme OSER. Le lundi 24 février, une autre rencontre est prévue à la sacristie de l’Église de Ste-Anne-des-Monts, qui va rassembler tous les membres des 4 paroisses pour leur faire vivre le module A. C’est une belle façon d’impliquer toutes les communautés du secteur dans ce processus de réaménagements pastoraux. Le noyau va se réunir le 16 mars à Cap-Chat pour aborder le module B (Que traversons-nous ?). Suivra une autre rencontre avec les paroissiens et paroissiennes sur le même module. En plus de ces secteurs qui sont plus avancés, deux autres se préparent à avoir leur première réunion au niveau du secteur. Il s’agit des secteurs de Saint- François-De-Laval et des Îles-De-La-Madeleine :

C.  Secteur Saint-François-De-Laval : Sa première rencontre aura lieu le 11 mars 2020 dans l’une des paroisses du secteur.

D. Secteur des Îles-De-La-Madeleine : la démarche a été entreprise par un groupe d’associés des sœurs de la Congrégation Notre-Dame et elle a été proposée aux membres du conseil pastoral de secteur.

4. Et votre secteur : Où en êtes-vous ?

Une équipe diocésaine constituée de Moïse Adekambi, Jean-Aimé Francoeur et Julienne Kayinda, est à votre disposition pour vous aider à donner suite à OSER dans votre secteur et pour vous soutenir dans ce processus de conversion missionnaire. N’hésitez pas à les appeler en cas de besoin.

Toutes nos félicitations aux secteurs qui ont osé prendre l’initiative de poursuivre la réflexion et qui vont être source d’inspiration pour les autres. Bravo et ne lâchez pas ! « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » (Luc 5,4) Que l’Esprit Saint nous donne l’audace d’avancer au large et de jeter les filets en toute confiance. Qu’il nous accompagne dans toutes nos recherches et nous donne le courage d’entreprendre résolument les chemins qu’il nous indiquera.

Sœur Julienne Kayinda, responsable de la formation à la vie chrétienne

Tournée diocésaine de l’automne 2019

Une tournée diocésaine a été organisée cet automne ayant comme objectif, de présenter le document ‘’Oser’’, un ensemble d’outils d’animation pour la conversion missionnaire en formation à la vie chrétienne et de toute la pastorale. La démarche était offerte dans quatre lieux du diocèse soit aux Îles-de-la-Madeleine du 21 au 22 septembre, à Gaspé le 1er novembre, à Marsoui le 2 novembre et à Saint-Siméon le 3 novembre.

Plusieurs délégué(e)s de nos différents secteurs ont eu le plaisir et le privilège de vivre ces journées de ressourcement animées par Mme Suzanne Desrochers, de l’Office de catéchèse du Québec, une animatrice très compétente et de grande expérience, que tous écoutaient avec admiration. Ce fut des moments très enrichissants qui ont permis aux équipes de se rassembler, de fraterniser et de penser ensemble à l’avenir de notre Église en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine .

Madame Suzanne Desrochers, animatrice

Ce document d’animation ‘’Oser’’ fait écho à l’invitation du pape François dans son exhortation apostolique ‘’la joie de l’Évangile’’. Il vise à stimuler et à accompagner un processus de conversion missionnaire en formation à la vie chrétienne dans nos milieux : « J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont. » (EG 25)

Ce document est conçu pour être utilisé dans tous les domaines de la pastorale, en équipes locales, régionales ou diocésaines et les cinq modules qui le structurent peuvent être abordés dans l’ordre que l’on désire.

Je nous invite à poursuivre la démarche amorcée dans chaque secteur et de mettre nos ressources en communs pour discerner ensemble et planifier des transformations souhaitées dans tous les secteurs de la vie pastorale.

Pour votre information, certains secteurs de notre diocèse ont déjà commencé. À titre d’exemple : du secteur Michel Lemoignan (Barachois, Saint-Georges, Douglastown, Gaspé, Saint-Majorique et Cap-aux-Os) qui  a tenu une rencontre le 14 novembre dernier et une autre le 10 décembre. Le secteur de la Haute Gaspésie (Tourelle, Ste-Anne-des-Monts, Cap-Seize et Cap-Chat), a constitué un comité de réflexion et commencera le module A en janvier 2020.   

La première animation aux Îles-de-la-Madeleine s’est tenue le 25 novembre dans le but de renouveler la formation reçue avec le document Oser. D’autres animations sont à venir.

La conversion missionnaire prend sa source dans l’écoute de la Parole de Dieu. C’est elle qui opère en nous une transformation permanente et nous fait contempler l’Esprit à l’œuvre en toutes personnes vers lesquelles le Christ nous envoie. Nous y parviendrons en nous situant toujours plus dans une position d’accueil et d’écoute de l’Esprit Saint.

Un immense merci à Suzanne Desrochers de s’être déplacée de Montréal en vue de nous accompagner dans ce processus de conversion missionnaire. Merci également à tous nos bénévoles qui ont participé avec dévouement à l’organisation matérielle de ces journées de ressourcement. Que l’Esprit Saint nous donne l’audace d’oser avancer au large et de jeter les filets en toute confiance.

Sœur Julienne Kayinda, responsable de la formation à la vie chrétienne