Conseil pastoral diocésain

LE CONSEIL PASTORAL DU DIOCÈSE DE GASPÉ

(CPDG)

UNE REPRÉSENTATION DE L’ÉGLISE DIOCÉSAINE

C’est l’évêque qui nomme les membres, en se basant sur des propositions de noms faites par ceux et celles qu’ils représentent. Les membres représentent, en effet, toutes les composantes de notre Communauté diocésaine : 11 laïques désignés par les paroisses ; 2 religieuses ou religieux désignés par les personnes consacrées présentes au diocèse ; 1 prêtre désignés par ses confrères en ministère paroissial ; 1 diacre désigné par ses confrères, 2 personnes choisies parmi les femmes et les hommes engagé-e-s en pastorale, et 2 personnes cooptées par l’évêque. Évidemment, le vicaire général et la personne responsable de la coordination pastorale au diocèse sont des membres d’office.   

NOS VISAGES

Mireille Simoneau, secrétaire
Abbé Moïse Adékambi, vicaire général et coordonnateur
Mgr Gaétan Proulx, crédit photo Dachowski

Membres du Conseil pastoral diocésain

Carolle Cloutier, membre représentante de Grande-Vallée à Barachois
Sr Giang Trinh, représentante des religieuses
Guylaine Blais, membre représentante
de Bonaventure à Ristigouche
Sr Patricia Leblanc, représentante des religieuses
Abbé Damien Elegbédé, représentant des prêtres
Michel Bokwala, Représentant des diacres
Rodrigue Bourque, membre représentant de Bonaventure à Ristigouche.

NOTRE MISSION

Conseiller l’évêque sur la vision, les orientations et les actions pastorales à privilégier dans l’ensemble du diocèse.

NOS MODES D’ACTION

Nous nous réunissons deux fois par an, en automne et au printemps, dans un esprit d’écoute réciproque et de discernement.

Le Conseil « est un lieu important de discernement pour définir des orientations et des moyens concrets pour mettre en œuvre l’activité pastorale à travers le diocèse ».

« Dans un esprit synodal, tous les membres ont un égal droit à la parole. Leur engagement implique qu’ils participent à l’examen des choses, à l’expression d’opinions, à la délibération et à la formulation de propositions à l’évêque ». Le Conseil est consultatif.