Les Oeuvres Pontificales Missionnaires (OPM)

Le réseau mondial de prière et de charité pour la mission de l’Église, au service du Pape. Merci beaucoup pour votre précieux soutien à nos frères et soeurs des communautés catholiques les plus pauvres du monde !

Les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) sont les œuvres du Pape et de tout le Peuple de Dieu. Elles dépendent de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples (Vatican). Les OPM sont actives dans quelque 140 pays – dont le Canada – et promeuvent le soutien de l’évangélisation proprement dite, sans exclure cependant l’aide dans les domaines : caritatif, pastoral, social, médical et autres.

Le but premier et principal des OPM est de promouvoir l’esprit missionnaire et universel au sein du Peuple de Dieu. Elles réalisent ce but par l’information, l’animation et la formation de la conscience missionnaire, par la promotion des vocations missionnaires, par la collecte et la distribution de subsides aux missionnaires, à leurs œuvres, et aux jeunes Églises, dont on cherche à favoriser la communion avec les autres Églises par des échanges de biens et d’aides.

Les OPM viennent en aide aux Églises locales les plus pauvres du monde. Cela représente 1 250 diocèses sur les cinq continents.

Les OPM gèrent 4 oeuvres :

Une œuvre universelle

L’Œuvre pontificale de la propagation de la foi (OPPF) est née le 3 mai 1822 suite à la demande de coopération de la part de l’institut des Missions étrangères de Paris, dont les missions étaient situées en Orient. Dès le début, elle eut cette caractéristique : l’Universalité. Car il était question d’aider toutes les missions, sans distinction. « Nous sommes catholiques et nous devons fonder quelque chose de catholique, c’est-à-dire d’universel », dira le président de l’assemblée le jour de la création de la Propagation de la foi. Ces mots constituent l’essence même de la fondation de ce qui sera l’OPPF, dont l’initiatrice fut Pauline Jaricot.

Objectif et charisme de l’OPPF

Aujourd’hui, le but de l’OPPF demeure le même : aider toutes les missions qui annoncent l’Évangile, par la prière et la récolte de fonds afin de soutenir et poursuivre le travail des missionnaires dans les diocèses les plus pauvres du monde, qui sont sous la responsabilité de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Le charisme de l’OPPF – qui poursuit l’idée première de sa fondatrice – peut, quant à lui se traduire ainsi : animer tout le peuple de Dieu dans un élan vers un état de Mission permanente, c’est-à-dire, de lui faire prendre conscience de sa vocation à la solidarité et la charité ecclésiales dans l’acte d’évangélisation, sans pour autant oublier que l’Église, depuis son origine et par l’impulsion de l’Esprit, est missionnaire et doit donc rester missionnaire.

IMAGE EN ATTENTE MOIS MISSIONNAIRE 2022

Le mois missionnaire mondial

Témoins demandés !

Témoins de qui, de quoi ? Du Christ ressuscité et de son message ! Lui-même demande des témoins et nous précise comment cela va se faire : «Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit. » Être ses témoins, non pas seuls, mais ensemble, c’est donc une grâce que nous recevons, une force pour ÊTRE témoins. Il nous dit aussi que cela va nous mettre en marche « jusqu’aux extrémités de la Terre ! ».

Le message du Saint-Père pour la Journée mondiale des missions 2022 a été un cadeau de plus cette année, à la fête de l’Épiphanie. Pourquoi choisir cette fête pour livrer son message habituellement publié à la Pentecôte ? Parce que des voyageurs, des marcheurs et des chercheurs représentant tous les peuples, accueillent celui qui vient les rassembler, les éclairer, les nourrir, les vivifier, les sauver ! Ils deviennent adorateurs du Dieu fait homme, heureux témoins d’une rencontre bienfaisante ! Ils sont beaux à imaginer !

Le thème du Mois missionnaire d’octobre 2022 est à la fois l’appel et la demande du Christ : « Vous serez mes témoins ! » À prendre au sérieux donc, pour nous qui avons été choisis pour que, par notre être, nous témoignions de lui complètement : en parole et en actions. Bref, en parole vécue !

Pour les disciples-missionnaires passionnés d’être témoins du Christ dans la force de l’Esprit, nous offrons beaucoup de ressources sur notre site missionfoi.ca ainsi que sur animissio.ca.

Offrez-vous une méditation des lectures de chaque jour du mois, et des réflexions pour chaque dimanche. Partez à la découverte de témoins vivant leur foi chez nous avec la série de 8 capsules vidéos intitulée Baptisés et envoyés. Ou encore offrez quelques animations avec la série vidéo Je suis mission et d’autres nouveautés de 2022.

Pauline Jaricot est l’impressionnant modèle et témoin proposé en cette année de sa béatification. Découvrez cette femme qui s’est engagée et donnée entièrement au nom de sa foi par amour au Christ et à la Mission, avec 31 réflexions sur sa vie. Nous vous offrons aussi une neuvaine que vous pourrez prier avec Pauline, de laquelle vous serez inspirés par sa spiritualité missionnaire.

Bon Mois missionnaire et Journée mondiale des missions ! Le 23 octobre, prions, célébrons et partageons pour soutenir la Mission universelle qui est la nôtre, et afin de la reprendre avec un enthousiasme renouvelé : « Vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la Terre ! » (Actes 1, 8) P. Yoland Ouellet, o.m.i. Directeur national des OPM – Canada francophone

 « Vous serez mes témoins » (Actes 1, 8)

C’est le point central, le cœur de l’enseignement de Jésus aux disciples en vue de leur mission dans le monde. Tous les disciples seront témoins de Jésus grâce au Saint-Esprit qu’ils recevront : ils seront constitués comme tels par grâce. Où qu’ils aillent, où qu’ils soient. De même que le Christ est le premier envoyé, c’est-à-dire missionnaire du Père (Jn 20, 21) et, en tant que tel, son « témoin fidèle » (Ap 1, 5), de même tout chrétien est appelé à être un missionnaire et un témoin du Christ. Message du Saint-Père pour la Journée mondiale des missions 2022 Couverture : affiche détachable pour le Mois missionnaire. STEFANO SPAZIANI — ROME

LISEZ LA SUITE     L’année jubilaire des OPM est commencée

L’année 2022 est ni plus ni moins une année jubilaire pour les Œuvres pontificales missionnaires (OPM), remplie d’anniversaires et de dates qui soulignent non seulement l’importance du passé mais aussi « d’un nouveau printemps missionnaire » pour l’Église, comme le souhaite le pape François en cette année.

 
J’entends l’expression « Année Pauline Jaricot » de la part de mes collègues des autres directions nationales des OPM dans le monde, et je trouve qu’elle convient bien à cette nouvelle année 2022, écrit le père Yoland Ouellet, o.m.i., directeur national des OPM au Canada francophone, soulignant l’importance de Pauline Jaricot qui sera béatifiée au mois de mai.
C’est grâce à elle que l’Œuvre de la propagation de la foi a été fondée il y a 200 ans, une initiative qui a donnée naissance à trois autres œuvres pour constituer aujourd’hui le plus grand réseau au monde au service du Pape, œuvrant à soutenir la mission de l’Église par la prière et la charité : les Œuvres pontificales missionnaires.
   

LISEZ LA NOUVELLE     Nouvelle série – La foi en action    
Un jour, Yannick Fouda a ressenti un profond désir de mettre sa foi en action. Il s’est alors demandé: « Comment est-ce que je peux aider chaque personne à retrouver son éclat? »
Comme Pauline Jaricot à l’époque, les missionnaires d’aujourd’hui sont au service de la société et, en ce faisant, sont en train de changer le monde, tout comme le fait Mission foi. Voici la première épisode de quatre de notre série vidéo La foi en action, en lien avec chacune des œuvres pontificales missionnaires que nous célébrons cette année.   


QUI SOMMES-NOUS ?

MOND’AMI

Présente dans plus de 120 pays, Mond’Ami soutient des projets pour venir en aide auprès des enfants du monde : l’aide à l’éducation des enfants défavorisés, la construction de puits ou de foyers pour enfants de la rue, l’accès des enfants aux soins médicaux, à la nourriture, à la sécurité et à l’éducation.
Chaque année, Mond’Ami met en lumière un de ses projets qui devient le Projet-Partage qui fait connaître la réalité d’autres d’enfants dans le monde, permettant aux enfants d’ici d’apprendre de prier et de partager avec leurs amis du monde.

Notre mission

ÉVEILLER

La mission de Mond’Ami est d’éveiller la conscience missionnaire de l’enfant et de l’adolescent en lui permettant d’apporter sa contribution personnelle par la prière du cœur, par son amitié et par son soutien matériel aux enfants pauvres du monde.

L’Enfance missionnaire est présente dans plus de 120 pays où elle appuie des projets pour les enfants du monde : l’aide à l’éducation des enfants défavorisés, la construction de puits ou de foyers pour enfants de la rue, l’accès des enfants aux soins médicaux, à la nourriture, à la sécurité et à l’éducation.

Sa pédagogie: que ce soit individuellement, en famille, avec des ami(e)s, en groupe de catéchèse, en paroisse ou à l’école, les jeunes sont invités à devenir des missionnaires, ICI et AILLEURS. Trois mots à retenir : APPRENDRE, PRIER, PARTAGER.

Apprendre sur la vie et la situation des autres enfants dans le monde par des activités proposées et par la découverte d’un pays nouveau, et ce, à chaque année. Découvrir la vie des missionnaires et des témoins de Jésus.

Prier avec Jésus et Marie pour les enfants des cinq continents, avec les outils missionnaires. Prier pour que la Paix et la Justice règnent partout dans le monde.

Partager de l’amitié, du temps, des sous pour les enfants qui ont besoin de notre soutien, de notre prière et de notre amitié.

PROJET-PARTAGE

Connectez avec les jeunes de la Papouasie-Nouvelle-Guinée!

Mond’Ami continue d’éveiller vos jeunes canadiens aux réalités d’enfants d’ailleurs avec un Projet-Partage clé en main. Des vidéos, des photos, des témoignages et des fiches découvertes portant sur la culture du pays seront disponibles sur notre site Web.

Dès septembre 2022, Mond’Ami soutiendra un projet qui viendra en aide aux enfants de la Papouasie Nouvelle-Guinée. Quelque 125 jeunes en décrochage scolaire pourront réintégrer l’école formelle.

De plus, profitez de cette occasion unique, où Mond’Ami offrira la possibilité à quelques jeunes canadiens de se brancher en ligne et échanger avec des enfants bénéficiaires de la Papouasie, lors du lancement du projet en octobre 2022.

Le projet est encadré sur place par une communauté religieuse : les Sœurs de Marie- Immaculée et collaboratrices (SDMIC), fondée en Inde. Depuis 2018, elles œuvrent en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans l’archidiocèse de Port Moresby.

« Le parlement des enfants » est l’une des initiatives intéressantes mises en place. Le but est de les responsabiliser les enfants, de les informer, et de les éduquer, dans un pays où leurs droits sont souvent négligés. La maltraitance, l’exploitation, la défaillance du système de santé et de la justice, sont des réalités encore bien présentes en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Nous espérons votre implication dans ce projet qui permettra à ces enfants d’avoir la chance de réintégrer l’école formelle et d’avoir la possibilité de s’épanouir dans la vie comme tout enfant devrait y avoir droit.

Dès septembre prochain, connectez vos jeunes avec eux et rappelons-nous le slogan de Mond’Ami : LES ENFANTS AIDENT LES ENFANTS !

Pour toutes informations, contactez la coordonnatrice nationale de Mond’Ami, Mme Ginette Côté : Coordonnatrice.opem@opmcanada.ca   Tél. : 514-844-1929

Thème 2022


L’Œuvre pontificale de Saint-Pierre Apôtre, maintenant connue sous le nom de Prêtres de demain au Canada francophone, existe depuis 1889. Elle a été fondée afin de soutenir la formation des futurs prêtres et des religieux dans les jeunes Églises les plus démunies. Il s’agit d’une des quatre œuvres pontificales missionnaires du Canada, les trois autres étant Mond’Ami (OPEM), Mission-foi (OPPF) et Animation Missionnaire (UPM). Prêtres de demain (OPSPA) est l’organisme de charité le plus important de l’Église catholique pour la formation de la relève sacerdotale.



Afin de répondre aux besoins de la mission en contexte actuel de mondialisation caractérisée par l’interactivité, les OPM, tout en valorisant la spécificité de chaque œuvre, tend vers une intégration progressive  et une gestion unitaire des actions menées par les OPM. C’est là que réside la mission de l’Union Pontificale Missionnaire.  Celle-ci pourra être le creuset unificateur de toute la dynamique des OPM afin de répondre de façon plus cohérente aux exigences de la mission ecclésiale.

Pour consulter le site des Oeuvres Pontificales Missionnaires (OPM), cliquez ici.